Image default
Actualité Minardi

Retour sur le Grand Prix du Brésil 1995

Le Grand Prix du Brésil 1995 se déroule sur le circuit d’Interlagos à Sao Paulo. Il y a 26 pilotes engagés dans 13 équipes. Jos Verstappen, père de Max, est l’un des pilotes Simtek-Ford.

Jos Verstappen – Simtek-Ford – Brésil 1995


Une nouvelle écurie fait ses débuts en Formule 1, Forti Corse. Une écurie italienne qui a eu un certain succès en F3 et F3000. Mais l’équipe porte les couleurs du Brésil, en hommage à Ayrton Senna décédé la saison précédente, mais également du fait que la famille de son pilote n°1 Pedro Diniz apporte plus de 90 % du financement. Les sponsors y compris. Le moteur Ford, un V8 ED est financés par la filiale brésilienne de Ford. Le seconde pilote, Roberto Moreno est également Brésilien.

Pedro Diniz – Forti-Ford – Brésil 1995

Une équipe plus brésilienne qu’italienne


L’équipe italo-brésilienne se présente au Grand Prix du Brésil, première manche de la saison, avec une voiture plusieurs secondes plus lentes que ses adversaires directs, Simtek et Pacific Team Lotus. La voiture, la Forti FG01-95 est basées sur la Fondmetal GR02 ayant roulé en 1993. L’équipe ayant racheté les derniers actif de cette équipe, notamment les GR02.

Sergio Rinland, Giorgio Stirano et Giacomo Caliri en se basant sur la GR02 arrive à présenter, tardivement, une Forti FG01-95, qui est tout de même dépassée pour l’époque. C’est la seule voiture du plateau à avoir une boite de vitesse manuelle.

Damon Hill, signe la pole position avec sa Williams-Renault en 1’20, Pedro Diniz signe le 25e temps en 1’27. Du côté de Minardi, Pierluigi Martinie a signé le 17e temps et Luca Badoer le 18e.

Interlagos, Sao Paulo, Brazil. Pedro Diniz (Forti FG01-95 Ford)

En qualifications, les pilotes Forti devancent les pilotes Simtek, mais en course, c’est une autre histoire. Rapidement, les deux Forti ferment la marche et les téléspectateurs découvrent rapidement à l’écran cette nouvelle équipe. Les leaders dépassant très régulièrement les Forti. Moreno abandonnera au 47e tour sur une sortie de piste. Pedro Diniz terminera la course non classée à 7 tours du vainqueur Michael Schumacher sur Benetton-Renault.


Chez Minardi, Martini n’a pas pu prendre le départ sa boite de vitesse refusant de fonctionner et abandonna au 47e tour, en cause sa boite de vitesse également. Les Minardi M195 Ford ne s’étant pas grandement illustrées lors de ce Grand Prix.

Luca Badoer – Scuderia Italia Minardi Ford – Brésil 1995

Related posts

Qualification sprint compliqué pour AlphaTauri

Camille Oger

Fisichella dans le top 10 avant annulation

Camille Oger

Super Trofeo, pole position et victoire au Nürburgring pour Karol Basz !

Camille Oger

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies