Image default

Ce fut un week-end exceptionnel. Personnellement, les qualifications ont été les meilleures de tous les temps avec des écarts minimes. En Q2, nous avions quinze voitures groupées en un peu plus d’une seconde. Comme c’est souvent le cas, dans les cinq dernières minutes du Q3, tout le monde est à la recherche de la meilleure performance et les erreurs sont à portée de main. Cette fois, c’est un Leclerc extraordinaire qui en a fait les frais, ramenant Ferrari en pole position.

C’est dommage qu’il n’ait pas pu participer à la course, aussi parce que Ferrari se bat pour la troisième place au championnat du monde avec McLaren et avoir deux pilotes dans les points aurait certainement été utile, plutôt que de penser à la victoire.

Bien qu’il n’y ait pas eu de dépassements, comme le veut la tradition à Monte-Carlo, ces pilotes nous ont offert un grand prix palpitant remporté par un Verstappen parfait et absolument à l’aise avec la piste et avec sa voiture. Un Red Bull parfait.

Pour la première fois en 7 ans, nous n’avons pas une Mercedes en tête du championnat des constructeurs. Un week-end décidément décevant pour Lewis Hamilton. Un grand prix malheureux peut arriver, mais je n’ai pas aimé sa radio d’équipe et ses déclarations d’après course, aussi parce que nous ne sommes qu’au début de la saison. Son tour rapide était incroyable.

Nous assistons à un championnat passionnant et même le point du tour le plus rapide pourrait être décisif pour le résultat final. Je suis convaincu qu’Hamilton et Verstappen vont se battre jusqu’à la dernière course.

Ferrari est revenu sur le podium avec Carlos Sainz Jr, terminant devant Lando Norris. Le pilote McLaren confirme qu’il est le pilote le plus prometteur dans un avenir proche. Il a contré Sergio Perez, sous-entendu en qualification, mais définitivement en course.

Finalement, Sebastian Vettel s’est réveillé de sa longue hibernation. Dans les deux tours précédant l’arrêt aux stands, il a montré toute sa valeur, réussissant à placer son Aston Martin devant Gasly et Hamilton, s’emparant de la cinquième place.

Premier point pour Alfa Roméo (Sauber)

Antonio Giovinazzi mérite également une note élevée. Excellent en qualification et excellent en course. Il a donné à Alfa Romeo son premier point de la saison. Il a montré qu’il avait ce qu’il fallait pour être tenu en haute estime au sein de l’équipe.

Nous disons au revoir à Monte Carlo sans avoir vu la voiture de sécurité et avec seulement deux voitures qui ne sont pas sur la ligne d’arrivée : Leclerc n’a pas pris le départ et Bottas a été contraint d’abandonner pour un problème à l’intérieur droit lors de l’arrêt au stand.

Gian Carlo Minardi

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Related posts

Voiture autonome, le futur approche

Camille Oger

Passe de deux pour Scott Dixon

Camille Oger

Toyota en pole position des 24 heures du Mans 2019

Camille Oger

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies