La première course de la saison a été remportée par Mercedes avec Valtteri Bottas devant Lewis Hamilton et Red Bull Honda de Max Verstappen. Et Ferrari ? Sebastian Vettel a franchi la ligne d’arrivée en quatrième position avec près d’une minute d’avance, devant Charles Leclerc.

Le résultat a certainement été moins bon que prévu, surtout après les essais hivernaux à Barcelone.

« Les essais hivernaux ne se sont pas avérés vrais et j’espère que, d’après ce que nous avons vu à Melbourne, ce n’est pas la réalité, analyse Gian Carlo Minardi, nous ne sommes qu’à la première course de la saison composée de 21 tours et nous ne voyons pas le jour à l’aube. Il faut considérer qu’Albert Park est une piste anormale avec de nombreuses bosses qui modifient la géométrie des suspensions. De plus, la course a été conditionnée par des pneus qui n’ont pas répondu comme prévu avec la surprise des Hards. Au Bahreïn, nous obtiendrons des résultats plus vrais et ce sera un indicateur plus réaliste, d’autant plus que, compte tenu des températures attendues, il pourrait mettre en évidence certains problèmes « , poursuit le directeur de Faenza.

« Je suis toujours convaincu que la principale différence entre Mercedes et Ferrari réside dans le groupe motopropulseur et que la meilleure gestion de la puissance doit être trouvée par une équipe plutôt que par l’autre. La débâcle de dimanche doit sûrement les faire réfléchir ».

La période d’après course a laissé une traînée de critiques, tant de la part de Ferrari, coupable d’avoir également terminé derrière le Red Bull, que d’avoir payé un écart trop important pour être vrai et aussi de Daniel Ricciardo d’Abiteboul.

« Cela me fait sourire et j’ai du mal à croire que certaines critiques, après seulement le GP, s’adressent à un pilote qui, ces dernières années, a obtenu des résultats plus que respectables, surtout si elles viennent d’une des personnes les plus critiquées pour le manque de résultats de Renault. Renault devrait réfléchir aux critiques à l’égard du moteur, surtout par rapport à l’excellent résultat obtenu par les concurrents directs de Honda qui, avec Red Bull, ont célébré le premier podium de l’ère hybride. J’ai l’impression que certaines déclarations sont exprimées pour détourner l’attention de problèmes plus importants.

« Nous devons reconnaître que les Japonais ont fait un grand pas en avant et que le résultat donne du moral et de la solidité au travail effectué par Honda et Red Bull ».

Les deux premiers points pour Lance Stroll avec Racing Point, neuvième derrière Kimi Raikonnen et devant le Kvyat du Toro Rosso à son retour. « Ce n’était pas facile pour lui de mettre de côté l’étiquette du pilote payant, mais je suis convaincu qu’il a ses papiers pour rester en F1. L’an dernier, il faisait partie d’une équipe, Williams, qui a connu un certain nombre de problèmes qui ont malheureusement connu une croissance exponentielle cette année. Je l’ai vu en action dans les formules inférieures où il a gagné. Quand vous gagnez, cela signifie que vous avez les bonnes caractéristiques. Mais devenir champion du monde, c’est une autre histoire », conclut Minardi.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Related posts

Minardi Management | Andrea Rosso en Formule 4 Italie avec Antonelli Motorsport

Camille Oger

Martini Racing et Tecno, une union bancale

Camille Oger

F2, Red Bull Ring course sprint, les deux Prema dans les points

Camille Oger

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies