Image default
Moto

Lucie Boudesseul s’entraîne à défaut de courir

Les pilotes de course s’entraînent en permanence, avant et après une épreuve. La période difficile que le monde vît actuellement à cause de la Pandémie de Covid-19 a mis un arrêt aux compétitions mécaniques, à l’économie, à la vie « normale » tout simplement.

Même confinés chez eux les pilotes de course doivent rester en forme, pas question de se relâcher totalement. Ils ou elles doivent être prêts à reprendre la compétition dès « demain » s’il le faut.

Lucie Boudesseul, pilote moto en championnat de France SuperSport300, elle nous explique son entraînement pendant le confinement.

« Je fais du sport 18 h par semaine du lundi au samedi. Le dimanche repos. Tous les jours, je fais deux heures de musculations et une heure d’entraînement sur le simulateur. À moto, on a besoin d’être léger, mais également endurant pour tenir toute une course. Un bon développement des muscles sert à pouvoir attaquer et surtout placer la moto où l’on veut. »

Lucie suit également un régime alimentaire très strict, pour un corps résistant et endurant.

Rester en forme est très important pour un pilote, si par exemple sa masse musculaire ou ses réflexes diminue se sont ses résultats qui en pâtiront, mais aussi sa santé.

Lucie nous a expliquées que faire du simulateur tous les jours permet le développement musculaire, comme les muscles réflexes situés dans la coiffe des rotateurs (muscle des épaules). Le « simu » permet de maintenir un haut niveau de cardio. Mais aussi de réguler le système cardiaque pour l’endurance et ainsi avoir une bonne gestion de course.

Sans oublier, la mémorisation des circuits.

Lucie, comme nous, a hâte de retourner sur les circuits, et de reprendre une vie normale. Quand ce sera le cas, elle sera prête pour le championnat.

Pour les pilotes de Formule 1, sur quatre roues, c’est la même chose. Entraînement cardio, musculations et simulateur tous les jours. Point très important pour un pilote de monoplace et encore plus de Formule 1, maintenir un haut niveau d’entraînement du coup pour encaisser dans les virages. Nicholas Latifi a lui publié plusieurs photos d’entraînement tout comme Lucie Boudesseul.

Related posts

Lucie Boudesseul, FSBK Ledenon

Camille Oger

Rouler à toute vitesse en optant pour un taxi moto

Camille Oger

Assen, Moto GP, Maverick Viñales s’impose

Camille Oger

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies