Image default
Minardi

Le 4×4 Santana/Suzuki édition F1 de Lois Jeans

Il est de coutume pour une compagnie commanditant une équipe d’ajouter une édition ‘F1’ à sa gamme de produits. De 1987 à 89, la compagnie espagnole Lois Jeans fût commanditaire de Minardi et pour marquer cette association une ligne de vêtements nommé ‘’World Championship Jeans’’ fut lancée.

Mais encore plus surprenant fut l’association avec le constructeur espagnol Santana pour une série limitée de 4×4 Suzuki Samurai SJ413 ‘’Official F1 Lois Car Team’’.

Fondé à Linares (province de Jaén) le 24 Février 1955, Metalurgica de Santa Ana, S.A. œuvre dans la production de machinerie agricole puis signe en 1956 un accord avec The Rover Company Limited pour la production de véhicules Land Rover, le premier modèle Séries II sortant de la ligne de montage en 1958. La coopération continuera pour deux décennies et en 1981 la compagnie changera de nom pour s’appeler Land Rover Santana, SA. Or les problèmes financiers de la British Leyland Motor Corporation Ltd (propriétaire de Rover) force Santana à chercher un nouveaux partenaire, qu’elle trouve en Suzuki avec qui elle signe un contrat en 1982 pour la production sous licences des véhicules de la marques nippone qui prend une participation de 20% dans l’entreprise.

La production des Suzuki 410 par Santana débute en mars 85 ce qui permet à Suzuki de passer outre les quotas de l’union européenne sur les importations de véhicules nippons. En 1987, la production passera au 413/Samurai qui sera choisi par Lois Jeans en 1989 pour sa série limitée nommée ‘Official F1 Lois Car Team’. Offerte au public via les concessionnaires Suzuki d’Espagne, la version ‘F1 Lois’, ne présente pas de différence technique avec la version de série. Les seules différences étant au niveau esthétique, chacun des camions ayant un numéro d’inscrit sur le côté arrière gauche (le plus grand chiffre que j’ai vu est 163), l’inscription ‘Official F1 Lois Car Team’ dans le bas des portières, le logo ‘World Championship Jeans/Formula 1 sur l’aile avant ainsi que l’inscription ‘F1 Team’ sur le capot.

Suzuki augmentera sa participation à 49% en 1991, le constructeur prenant le nom de Santana Motor, SA à ce moment. Malgré le retrait de Suzuki en 1995 (vente de sa participation au gouvernement d’Andalousie), Santana continuera à produire sous licence les produits de la marque jusqu’en 2009. Un partenariat avec Iveco permit à Santana de produire les camions Massif mais les faibles ventes mirent un terme à celui-ci. Le gouvernement d’Andalousie décida de fermer Santana Motor  le 30 décembre 2011.

 

Fiche technique (www.4rouesmotrices.com/fiches-techniques/Santana/fiche_3925_Santana_S_413.php)

 

SOURCE : Lois Jeans, santana-motor.es, 4rouesmotrices.com

Related posts

24 heures du Mans, un peu plus de Minardi pour l’édition 2019

Camille Oger

Tourisme 500cc, le programme méconnu de la Scuderia del Passatore

Camille Oger

Minardi by Sean Bull Design

Camille Oger

1 commentaire

Moderiamia 4 juillet 2018 at 4 h 47 min

Jean-Michel Boileau, thanks for the article post.Really thank you! Great.

Répondre

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies