Image default
Actualité Divers Minardi

Grand Prix de Saint Marin 2001

Demain aura lieu le second Grand Prix d’Emilie-Romagne sur le superbe circuit d’Imola. Nous allons faire un retour en 2001 sur ce même circuit pour le Grand Prix de Saint Marin.

Qualifications :

01 David Coulthard (Mclaren-Mercedes) – 1’23’054

17 Jos Verstappen (Arrows-Asiatech) – 1’26’062 +3.008
18 Fernando Alonso (Minardi-European) – 1’26’855 +3.801
19 Giancarlo Fisichella (Benetton-Renault) – 1’26’902 + 3.848
20 Gaston Mazzacane (Prost-Acer) – 1’27’750 +4.696
21 Jenson Button (Benetton-Renault) – 1’27’758 +4.704
22 Tarso Marques (Minardi-European) – 1’28’281 +5.227

Fernando Alonso, Minardi PS01 V10 European, Imola 2001

Course :

Ralf Schumacher devance les deux McLaren au départ pour prendre la tête au premier virage, Coulthard restant devant Häkkinen. Il y a eu une enquête sur les départs en trombe, Ralf, Coulthard et la BAR d’Olivier Panis étant tous soupçonnés d’avoir volé le départ, mais aucune action n’a été prise contre aucun des pilotes.

Au cinquième tour, Fernando Alonso a subi une défaillance des freins, sa Minardi rebondissant sur la chicane Variante Alta et heurtant le mur. Un tour plus tard, Jos Verstappen s’est arrêté en rampant à la chicane Villeneuve avec un échappement cassé sur son Arrows. Panis a devancé les deux Ferrari pendant quelques tours jusqu’à ce que Barrichello dépasse le pilote français dans le double virage à gauche de Rivazza. Peu de temps après, Michael Schumacher l’a dépassé et est passé en 7ème position. Au 17e tour, le bras de direction de Räikkönen se casse juste après l’épingle de Tosa, ce qui pousse sa Sauber dans le mur.

Michael Schumacher a crevé sur son pneu avant gauche au 20e tour, ce qui l’a obligé à rentrer au stand. Il a continué, mais est rentré directement aux stands en raison d’une suspension endommagée, probablement causée par un incident dans les premiers tours où il a heurté un trottoir de manière trop agressive. Ralf Schumacher, Coulthard, Montoya et Gastón Mazzacane se sont arrêtés au 27e et 28e tour. Häkkinen a effectué son premier arrêt peu après, ainsi que Barrichello.

Mazzacane et Jacques Villeneuve abandonnent en raison de pannes de moteur dans les tours 29-30. La Benetton de Giancarlo Fisichella et la Jaguar d’Eddie Irvine subissent également des pannes de moteur, Fisichella dans les stands au 31e tour et Irvine sur la ligne droite de départ-arrivée au 43e tour. Pendant ce temps, Häkkinen ne parvenait pas à rattraper Barrichello, faisant des tours plus lents. Montoya s’est arrêté au 47e tour pour caler son moteur ; après l’avoir redémarré, il a brûlé son embrayage en quittant les stands, ce qui l’a contraint à abandonner. Au même moment, Ralf et Häkkinen ont effectué leurs derniers arrêts aux stands.

La course de l’équipe Minardi se termine lorsque le moteur de Tarso Marques explose à 12 tours de l’arrivée, juste après l’entrée des stands sur la ligne droite de départ-arrivée. Les marshals ont éteint le feu, et quelques minutes plus tard, ils avaient déjà aidé à repousser la voiture.

A huit tours de l’arrivée, Ralf Schumacher a vu s’afficher « Pompe à huile » sur son tableau des stands, ce qui signifie probablement que sa pression d’huile diminuait lentement, et Coulthard a commencé à se rapprocher de la Williams à un rythme de quelques dixièmes par tour. Ralf a réussi à tenir la McLaren à distance et à prendre la victoire avec quatre secondes d’avance. Barrichello a terminé troisième, mais à plus de 30 secondes de Coulthard ; il a tenu tête à Häkkinen pour la dernière place sur le podium. Trulli termine cinquième, le dernier pilote sur le tour de tête, tandis que son coéquipier Jordan Heinz-Harald Frentzen prend le dernier point. Ralf a également établi un nouveau record du tour, son meilleur tour en 1:25.524 étant 0.999 secondes plus rapide que le meilleur tour de l’année précédente, établi par Häkkinen.

La Sauber de Nick Heidfeld est 7e, Panis 8e, et Jean Alesi 9e sur la Prost-Acer. Enrique Bernoldi est 10e sur la deuxième Arrows, Luciano Burti 11e sur la deuxième Jaguar, et Jenson Button 12e et dernier sur la deuxième Benetton, à deux tours de Ralf.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite), source wikipedia.

Related posts

Minardi Team USA review, course 3, Houston

Camille Oger

Nouvelle victoire pour le Team Penske

Camille Oger

Le tour d’horloge by Signatech ALPINE avec Alexandre Verdier

Camille Oger

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies