Image default
Actualité Divers Minardi

GP de Bahreïn, le point par Gian Carlo Minardi

La saison de Formule 1 a commencé avec toutes les prémisses pour assister à un championnat passionnant. Très belle lutte entre Mercedes et Red Bull, cette dernière confirmant la tendance positive de la fin de la saison 2020 en mettant sur les rails une nouvelle avancée assistée par le moteur Honda. La cinquième place de Perez, parti des stands, est un signe supplémentaire de la qualité de leur package.

Mais attention. Si c’est la Mercedes en crise, alors il n’y a pas de quoi être serein, car elle a toujours fait preuve d’une grande réactivité, même si elle a commis une erreur dans les stands avec Bottas, contrariant un éventuel un-deux.

Ce qui s’est passé dans les derniers tours avec les dépassements et contre-dépassements entre Hamilton et Verstappen n’est pas clair, également parce qu’ensuite le Néerlandais n’était plus en mesure d’attaquer le pilote Mercedes. Je n’ai absolument pas aimé la décision de la direction de course d’utiliser deux mesures entre les qualifications et la course, en décidant de ne pas pénaliser la coupure au virage 4. C’était définitivement une mauvaise leçon.

Une première course très tactique et technique va dans les archives. La McLaren poursuit également sa progression, elle qui s’est adaptée très rapidement au moteur Mercedes, touchant le podium avec Norris.

Malgré les presque 60″ de retard payés contre Hamilton et Verstappen, Ferrari ramène un résultat positif, surtout si on le compare à ce qui s’est passé il y a seulement trois mois, avec Leclerc dixième à un tour. En particulier en qualification, c’est la voiture qui a fait l’amélioration la plus importante, même si la route est encore très longue, mais nous pouvons voir des signes positifs.

Fabuleux Yuki Tsunoda, qui signe ses débuts en championnat du monde avec les deux premiers points, devant un bon Stroll. Définitivement négatif le week-end de Sebastian Vettel, protagoniste de deux graves erreurs.

Le championnat du monde va maintenant se déplacer à Imola, sur un circuit difficile qui nous a déjà donné une bonne course l’année dernière. Il est juste dommage que ce soit une fois de plus derrière des portes fermées.

Gian Carlo Minardi

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Related posts

« Confinement season » Italian F4 2019, Round 5

Camille Oger

C’est l’ACI et WSK qui organiseront le championnat régionale d’Europe de F3

Camille Oger

F1 | GP Belgique, le point par Gian Carlo MINARDI « première victoire chez Ferrari »

Camille Oger

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies