Image default
Actualité Minardi

Giancarlo Minardi revient sur le Grand Prix de Sakhir et la victoire Perez

Ce championnat du monde de F1 ne cesse de nous donner des émotions incroyables. Une fois de plus, nous avons assisté à un Grand Prix plein de rebondissements avec un classement qui est resté incertain jusqu’au dernier tour sur une piste qui, du moins sur le papier, pouvait passer dans l’anonymat.

Le contact de Leclerc avec Perez, dans lequel était également impliqué l’irréprochable Verstappen, nous a donné le premier signal, obligeant le Mexicain à un retour en force qui s’est terminé par la première victoire de sa carrière.

Un éloge va certainement à Perez. Après sa retraite il y a une semaine et malgré sa position pas facile, il a fait preuve d’une grande détermination et de froideur. C’est une honte mortelle de voir un conducteur aussi motivé et fort en difficulté pour 2021.

Incroyable aussi les erreurs commises chez Mercedes lors des arrêts aux stands qui ont coûté (presque certainement) le premier succès à Russell. Après avoir dominé les essais libres de vendredi, il avait terminé les qualifications à la deuxième place, à seulement 26 millièmes de Bottas. Au départ, il ne s’est pas laissé effrayer en prenant immédiatement la tête de la course, terminant le GP sans commettre la moindre erreur. Il n’a pas commis d’erreurs. Faits de nombreux dépassement. La direction de Mercedes devrait réfléchir face à un Hamilton qui n’a pas encore signé de contrat.

Dommage que Leclerc et Verstappen n’aient pas participé au match également. Avec la sortie du Monégasque et la performance absolument décevante de Sebastian Vettel. Les rouges ont commis de nombreuses erreurs. Qui sait si le Racing Point, prochainement Aston Martin, est toujours aussi convaincu d’avoir fait le bon choix….

Gian Carlo Minardi

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Related posts

Valkyrie d’Aston Martin et Red Bull Technologie

Camille Oger

Zsolt Baumgartner: grâce au crowdfunding

Jean-Michel Boileau

24 h du Mans 2018, Minardi dans l’ombre

Camille Oger

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies