Toro Rosso pas verni en Autriche

Si la grande sœur, Red Bull Racing, c’est imposée avec Max Verstappen pour Toro Rosso la course était tout autre. Sur les terres du propriétaire de l’équipe, la Scuderia de Faenza n’a pas brillé, Brendon Hartley a abandonné sur une panne mécanique après s’être débattu une parti de la course avec ses pneumatiques qui cloquaient. Pour son équipier, le jeune Français Pierre Gasly, la course aurait pu s’arrêter plus tôt. Ce dernier ayant été percuté par Stoffel Vandoorne et sa Mclaren-Renault.

Heureusement après un retour par les stands le pilote Toro Rosso a repris la piste. Les deux STR13 furent un temps dans les points, celle d’Hartley décidant de ne plus fonctionner et pour Gasly se sont les pneus qui ont décidé de son sort en fin de course. Les pilotes Sauber et Fernando Alonso sur l’autre Mclaren avec ses pneus plus frais n’ont fait qu’une bouchée de la n°10.

L’écurie, née Minardi, poursuivra ses essais grandeur nature pour Red Bull Racing et Honda en vue du futur partenariat en 2019. Il faut espérer que le Team de Faenza en retire des bénéfices avant la fin de la saison et que la saison 2018 n’est pas été juste là pour essuyer les plâtres pour l’écurie mère. Réponse le week-end prochain à Silverstone.

 

« Je crois que c’est l’une des courses les plus difficiles de ma carrière, » raconte Pierre Gasly. « Stoffel et moi, on s’est touché dans le troisième virage et cela a endommagé mon fond plat. Après ça, ma voiture glissait partout. Je me suis donné au maximum et j’étais dans la zone des points, mais ma voiture était très difficile à piloter et en fin de course, je n’avais plus aucune adhérence. C’est vraiment dommage de terminer si près des points. Nous avions une nouvelle configuration aérodynamique ce week-end en Autriche, mais les dégâts que j’avais sur mon fond plat m’a fait perdre beaucoup d’appuis. Nous avions vraiment la possibilité de marquer des points aujourd’hui. J’étais en 8e position à quelques tours de l’arrivée et c’est donc dommage. Nous avons pourtant du potentiel et nous allons maintenant nous concentrer sur la course de Silverstone, » Pierre Gasly

 

« Nous avons modifié nos réglages aérodynamiques entre la qualification et la course et je me sentais plus à l’aise aujourd’hui. Il me semblait que j’avais plus de difficulté que les Sauber en début de course, mais cela s’est amélioré au fur et à mesure que mes pneus s’usaient. Cela aurait été compliqué de marquer des points aujourd’hui, mais je me suis battu avec Ericsson et il a terminé la course en 9e position. C’est donc décevant de voir ça. Ensuite, j’ai senti que quelque chose ne fonctionnait pas bien sur mon train arrière. J’ai tout de suite pensé que c’était une crevaison, mais en vérité, je ne sais pas ce qui est arrivé. Nous allons examiner ça ce soir afin de revenir plus fort à Silverstone. » Brendon Hartley

 

A propos de Camille Oger 48 Articles
Fan de F1 depuis ma plus tendre enfance, je découvre la Scuderia Minardi en 1997, une rencontre qui se transforme en histoire d’amour. De cet amour naît le site les minardistes portail francophone officiel Minardi en 2004. Blogueur à mes heures perdues, pilote karting, et auteur du livre Formula Uno, dans l’ombre de Ferrari.

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*