Toro Rosso et Honda montent en puissance

Brendon Hartley, Canada 2018

Après la descente aux enfers en Chine, Toro Rosso a repris des couleurs. D’abord avec la 10e place et le point ramené par Brendon Hartley à Bakou (Azerbaïdjan), et la très belle 7e place de Pierre Gasly dans les rues de la Principauté de Monaco il y a quinze jours. Entre ces deux courses, Barcelone (Espagne/Catalogne) avec une anonyme 12e place pour Gasly et un abandon pour Hartley.


Ce week-end, l’équipe de Faenza semble bien placée pour marquer des points à Montréal (Québec/Canada). Brendon Hartley c’est hissé en Q2 pour la première fois, alors que Pierre Gasly échouait en Q1. Le Néo-Zélandais a reçu un petit coup de pouce du motoriste japonais, Honda, qui avait installé l’évolution moteur dans sa STR13. Le Français lui avait l’ancienne spécification, 40 chevaux de moins. Mais cela n’enlève rien à la belle performance d’Hartley qui en a bien besoin.

Brendon remplacé chez Toro Rosso ?

Le champion du monde d’endurance (WEC) 2017 avec Porsche serait sur la sellette chez Toro Rosso, la différence de point en sa défaveur pousserai Red Bull, qui a une politique de gestion de ses pilotes expéditive à le remplacer. Robert Kubica, Antonio Giovinazzi ou encore Lando Norris ont été cité pour le remplacer. Le premier à un contrat avec Williams, le second est pilote Ferrari et enfin le troisième pilote Mclaren. Quid de la pépinière Red Bull ? Le Red Bull Junior team ne serait pas en mesure de fournir un pilote à Toro Rosso ? Nous conseillons à la direction de l’équipe de Faenza de ne pas écouter Red Bull et de conserver Brendon Hartley.

Concernant la course d’aujourd’hui, Brendon Hartley s’élancera 12e, Pierre Gasly 16e. Avec la nouvelle évolution moteur, Brendon Hartley peut aller chercher les points. Pierre Gasly avec son très bon coup de volant également. Le milieu de peloton est très disputé avec Renault, Force India, Haas, et même Sauber. Il va falloir se battre, nos pilotes ne manquent pas de ressources.

Grille de départ du GP du Canada (wikipedia)

 

« Je me sens bien et je sais que l’évolution moteur en qualifications était minime, mais il y a un gros potentiel pour la course. En Chine et en Azerbaïdjan, le plus gros gain en performance était venu en course, donc je pense que demain, il sera raisonnable de viser les points. »

« Je suis très satisfait du déroulement de tout le week-end. Je me sentais très à l’aise dans la voiture et nous avons bien travaillé pour que j’ai des réglages qui me conviennent. La Q1 était bonne et c’était difficile en Q2 car il y avait des bourrasques de vent qui perturbaient tout le monde dans les derniers virages, et c’était différent à chaque tour. »

« Je pense qu’il y avait un dixième, voire un dixième et demi en jeu, mais tout le monde a eu les mêmes problèmes dans les deux derniers virages. Je pense qu’il y avait un peu mieux à faire, par exemple la 11e place, mais les Force India et les Renault étaient hors de portée, donc je suis satisfait d’avoir terminé 12e. C’était déjà ma place en essais libres 2 et 3, donc ça traduit notre niveau. » Brendon Hartley – 12e

Pierre Gasly, Canada 2018

« C’était dur, on a eu un problème avec le nouveau moteur ce matin, on a dû repasser sur l’ancien moteur de Monaco, sans les améliorations. Sur une piste où il y a beaucoup de lignes droites ça coûte cher en temps, et c’est dommage parce qu’on était proche de la Q2. Sans les améliorations ça va être un week-end un peu plus compliqué que prévu. Je reste optimiste, mais on avait une bonne amélioration pour ce week-end et on en avait besoin sur ce tracé, il y avait un bon gain de performance, mais il va falloir se battre avec ce qu’on a. »

« Le positif c’est que Brendon a montré que nous pouvions faire du bon travail avec les évolutions. Honda a pris des précautions et je le comprends. Pour moi c’est dommage pour ce week-end mais c’est prometteur pour les autres courses. Je reste plein d’espoir pour la suite de la saison. » Pierre Gasly – 16e

 

Marc Marques au volant de la Toro Rosso

Dans un autre registre chez Toro Rosso, la semaine passée le champion MotoGP Marc Marques, pilote Honda Racing et sponsorisé par Red Bull a pu tester une F1 de chez Toro Rosso sur le Red Bull Ring en Autriche. Son co-équipier, Dani Pedrosa a eu cette chance également.

 

A propos de Camille Oger 53 Articles
Fan de F1 depuis ma plus tendre enfance, je découvre la Scuderia Minardi en 1997, une rencontre qui se transforme en histoire d’amour. De cet amour naît le site les minardistes portail francophone officiel Minardi en 2004. Blogueur à mes heures perdues, pilote karting, et auteur du livre Formula Uno, dans l’ombre de Ferrari.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*