Image default
AlphaTauri

L’inquiétude grandie chez AlphaTauri

À Faenza, siège de la Scuderia AlphaTauri né Minardi, l’inquiétude commence à se faire sentir. Aujourd’hui, jour pour jour, la Scuderia Minardi débutait en Formule 1 lors du Grand Prix du Brésil 1985. 35 ans après, le monde et la Formule 1 sont à l’arrêt, la population à la merci de la Pandémie du Covid-19.

Franz Tost, le directeur de la petite Scuderia, ne cache pas son inquiétude pour la Formule 1 et son équipe.

« Si nous débutons la saison en juillet, on s’en sortira avec un gros coup sur la tête. Si nous ne commençons pas à ce moment-là, ça sera très critique. « Quand nous ne courons pas un Grand Prix, cela nous coûte entre 1,5 et 2 millions de dollars. »

« Si rien ne se passe durant l’année, ce sera très compliqué. Si vous n’avez pas de revenu, c’est évidemment un désastre financier. Nous devrons voir quelles courses nous aurons, quels revenus nous aurons, et comment ça va au niveau des sponsors. Restent-ils ? Disparaissent-ils ? A quoi ressemble la situation économique ? »

« Nous devons faire face à la réalité pour voir où nous en sommes. Nous devrons ensuite nous poser et dire ’c’est le défi auquel nous faisons face et nous n’avons que cet argent restant’. Seul Liberty Media peut nous donner un point de départ. Ils sont responsables de l’argent qui émane des sponsors, des droits TV, des organisateurs, et qui est ensuite redistribué aux équipes. »

« S’ils n’ont pas d’argent à distribuer, nous n’en aurons pas à dépenser non plus. Nous n’avons plus qu’à attendre de voir ce qui se passera. » Franz Tost, Directeur d’AlphaTauri.

Franz Tost

Le fondateur de l’écurie, Giancarlo Minardi, se montre lui aussi inquiet, surtout pour 2021.

« Nous sommes confrontés à un scénario absolument nouveau et imprévisible. Pour l’instant, il est impossible de faire des prévisions car dans chaque pays, le virus se développe à des moments différents. »

« En tant que membre de l’ACI Sport, je continue à travailler, en contact étroit avec les autorités, mais pour l’instant il n’est pas possible de publier des calendriers. C’est une urgence qui aura des conséquences importantes. »

« J’ai l’impression qu’aucune équipe ne veut signer les nouveaux accord Concorde pour ne pas s’engager à long terme en F1. N’oublions pas que cette année, les équipes recevront régulièrement les droits de télévision des courses de la saison dernière. Les vrais problèmes viendront en 2021, avec des revenues réduits. A ce jour, il nous manque déjà huit grands prix… »

« Je suis préoccupé par le sort de certaines équipes privées telles que Haas, Williams et Racing Point malgré l’arrivée d’Aston Martin, auxquelles j’ajouterais l’avenir incertain de Renault qui perdra la fourniture de McLaren à laquelle ils ont accordé une dérogation pour modifier le châssis 2021 et accueillir le groupe motopropulseur Mercedes. » Giancarlo Minardi.

Giancarlo Minardi

Related posts

Le départ de Honda un mauvais signe pour Giancarlo Minardi

Camille Oger

AlphaTauri dans le doute pour les saisons à venir

Camille Oger

Meilleurs vœux pour 2019

Camille Oger

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies