Après une très belle quatrième place de Pierre Gasly à Bahreïn, la grosse désillusion pour la Scuderia Toro Rosso et Honda Racing en Chine. Aucune voiture dans les points, pas de rythmes, en revanche le moteur japonais démontre qu’il a résolu ses soucis de fiabilité chronique depuis son retour en F1.

« Je pense que le résultat en Chine vient de l’ensemble Toro Rosso Honda. Je ne peux pas exactement dire qui du châssis ou le moteur est le plus à blâmer. Nous devons comprendre et enquêter sur la cause. Nous devons analyser ce qu’il s’est passé en Chine, mais aussi à Bahreïn, et pourquoi ça s’est déroulé de cette manière dans les deux cas, afin de faire un plan pour l’avenir. » explique Toyoharu Tanabe pour Honda Racing.

« L’un de nos moteurs à combustion a fait trois courses, l’autre deux, et le MGU-H a fait deux courses, donc nous n’avons fait que deux ou trois courses avec les composants. La situation actuelle ne nous pousse pas à l’inquiétude mais il est facile d’avoir une situation inattendue, donc nous devons être prudents et ne pas nous réjouir trop vite. » Poursuit l’ingénieur Japonais.

Toro Rosso se tourne désormait vers Bakou en Azerbaïdjan ou aura lieu le prochain Grand Prix dimanche prochain.

 

Laisser un commentaire