Grands Prix des Etats-Unis, le week-end des  » premières fois  » par Gian Carlo Minardi

Nous entrons dans le week-end qui nous mènera à la dix-huitième manche du calendrier : le Grand Prix des États-Unis, un rendez-vous qui, pour l’équipe Minardi, est synonyme de résultats uniques qui ont contribué à changer son histoire.

Il s’agit de Detroit 1988, le grand prix qui a donné à l’équipe de Faenza son premier point au championnat du monde avec Pierluigi Martini (16ème place sur la grille de départ) et à Phoenix 1990, de nouveau avec le pilote romagnole qui s’est classé en première ligne des qualifications (sur 27 qualifiés) dans la M189 avec seulement la McLaren-Honda de Berger devant lui et devant De Cesaris dans la Scuderia Italia, Alesi Tyrrell, Senna McLaren, Piquet Benetton et Prost Ferrari.

Les courses aux Etats-Unis réussissent à Minardi

En attendant Austin, nous avons décidé de revivre ces deux événements importants avec les protagonistes directs et aujourd’hui nous avons rencontré Gian Carlo Minardi,

« Je me souviens encore de ces événements avec beaucoup de plaisir, à commencer par Detroit. C’était la sixième manche de la saison et nous venions du Grand Prix du Canada où nous avions encore une fois des problèmes avec la voiture d’Adrian Campos, il était le pilote officiel avec Luis Pérez-Sala « , se souvient le manager de Faenza.

« C’est pourquoi j’ai pris la décision difficile de remplacer Adrian par Piero Martini, qui avait couru pour nous lors de la première saison en 1985. Notre sponsor principal était la société espagnole Lois et j’ai informé son président de ce changement, en assumant tous les risques. Piero est venu sur la piste sans avoir testé la M188 et de toute façon il a réussi à se qualifier avec un excellent 1’45″ qui lui a valu la seizième place, devant des pilotes du calibre d’Arnoux et des équipes comme Tyrrell et Ligier. Dans la course, Piero a grimpé jusqu’à la sixième place, ce qui nous a donné notre premier point historique au championnat du monde. Les derniers tours ont été très chargés pour nous, surtout après l’abandon de Luis avec une boîte de vitesses cassée. Pour nous, c’était le premier point après trois années difficiles depuis notre arrivée en Formule 1 et c’était le début d’une amélioration constante. Ce soir-là, nous avons célébré avec un dîner au dernier étage de la Tour de Détroit, en compagnie du président du sponsor principal qui avait accepté, avec des réserves, le remplacement de Campos », a déclaré Minardi.

« L’année suivante, 1989, fut une meilleure saison pour Minardi. La M189 a constamment grimpé sur la grille de départ en terminant en troisième ligne de la finale du Grand Prix jusqu’à la course d’ouverture du championnat du monde 1990 sur le circuit de Phoenix avec la première ligne. C’était un résultat incroyable puisque c’était les premières années de la domination de McLaren et Williams. Dans la course, Martini et Sala ont dû céder leur place, mais ils ont terminé à la limite de la zone des points, en sixième et septième position ».

« Sur le thème du Grand Prix d’Amérique, l’autre résultat qui mérite d’être mentionné est Indianapolis 2005, même s’il est une histoire en soi. Avec Ferrari et Jordan, nous avons honoré la présence puisque les pneus Bridgestone n’ont pas eu les problèmes qui, d’un autre côté, ont arrêté les voitures avec des pneus Michelin, franchissant la ligne d’arrivée en cinquième et sixième position avec Albers et Friesacher, » conclut Minardi.

Indianapolis 2005, Patrick Friesacher (Minardi PS05 Cosworth)

Traduction de l’article : http://www.minardi.it/international/news/f1-united-states-grands-prix-the-weekend-of-the-first-times-with-gian-carlo-minardi/

A propos de Camille Oger 74 Articles
Fan de F1 depuis ma plus tendre enfance, je découvre la Scuderia Minardi en 1997, une rencontre qui se transforme en histoire d’amour. De cet amour naît le site les minardistes portail francophone officiel Minardi en 2004. Blogueur à mes heures perdues, pilote karting, et auteur du livre Formula Uno, dans l’ombre de Ferrari.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire