Image default
Actualité Minardi

Grand Prix d’Emilie-Romagne à Imola, le point par Minardi

Quatorze ans après le dernier Grand Prix, la Formule 1 fera ce week-end son retour à l’Autodromo Enzo e Dino Ferrari à Imola, bien que derrière des portes closes.

Pour l’Italie, ce sera le troisième rendez-vous du Championnat du monde, une importante épreuve de force pour tout notre territoire national et elle se prépare à être le précurseur d’un programme qui ne sera clos que le samedi et le dimanche. Dans une saison très inhabituelle, qui a pu nous donner un calendrier certainement plein de nouvelles sur les circuits, il est juste de faire cette expérience même si je ne pense pas que ce soit la bonne façon de contenir les coûts pour les équipes.

Pierluigi Martini, Grand Prix de Saint Marin (Imola) 1990.

Sur la grille actuelle, seule Kimi Raikkonen a déjà couru un GP à Imola, tandis que Latifi et Stroll ont eu la chance de la rencontrer lors de leur séjour dans le championnat ACI. Pour 98% du réseau, ce sera une nouveauté.

Imola est un circuit exigeant pour les voitures et les pilotes qui devront faire attention aux graviers à la sortie de la piste. Malgré la période, le temps devrait être positif avec des températures autour de 12-14°C, sans danger de brouillard sauf aux premières heures de la journée. Pirelli apportera les composés C2, C3 et C4. D’après les simulations, les 4909 mètres de voie devraient être parcourus en seulement 1’15 » (contre 1’22″5 en 2006).

Ce Grand Prix est le résultat d’un grand travail de toutes les institutions, tant au niveau local que régional, avec une grande contribution de la Formule Imola. Je vois enfin une uniformité de vue qui peut ouvrir de nouveaux horizons pour l’avenir de l’hippodrome. Le cadre public serait la cerise sur le gâteau.

Lewis Hamilton s’apprête à retoucher le nouveau record de victoires. C’est incroyable de voir à quel point la maison Mercedes n’est pas pleine de victoires. À Portimao, Hamilton avait réussi à améliorer ses performances dix-huit fois de suite jusqu’à ce qu’il réalise finalement le tour le plus rapide de la course, laissant son coéquipier à plus de 5 dixièmes, Verstappen à 1″1 et Leclerc à 1″6.

Gian Carlo Minardi

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Related posts

Comment bien entretenir une voiture ?

Camille Oger

Historic Minardi Day le programme du week-end

Camille Oger

Alba Formula Team, endurance Groupe C, propulsée par le Flat-12 Motori-Moderni

Camille Oger

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies