Image default
Actualité

GP Azerbaïdjan | LE POINT de Gian Carlo MINARDI « Ferrari a deux problèmes ».

Considérant la concomitance avec la quatrième édition de la Journée Historique Minardi, qui nous a donné beaucoup de satisfaction avec plus de 15.000 fans qui ont atteint le circuit d’Imola, j’ai pu regarder le Grand Prix de Bakou avec un seul « oeil », mais en tant que fan et amoureux de ce sport extraordinaire, j’ai essayé de suivre le week-end entier à son meilleur.

Mercedes a réussi à établir un autre record, établissant la quatrième double victoire consécutive (et dans les quatre premiers gp). Par contre, chez Ferrari, il y avait beaucoup de problèmes. Nous avons eu un grand Leclerc avec les pneus « jaunes », alors que Vettel avec les pneus « rouges » a eu du mal. La situation s’est ensuite inversée lorsque les pneus ont été changés. Avec le composé moyen, Vettel s’est rétabli, tandis que le pilote monégasque a souffert des médiums.

L’autre « limite » de la Ferrari est dictée par le fait qu’il n’est pas possible d’exagérer avec le « boost » en raison de problèmes de fiabilité et ils essaient donc de limiter les dégâts en travaillant très bien sur l’aérodynamique de la voiture. Au début de la saison dernière, Mercedes a également eu des problèmes pour amener les pneus à la température, réussissant à résoudre le problème avec brio au cours de la saison. J’espère que les hommes de Maranello pourront faire de même.

C’était un autre week-end parfait pour Bottas. Leclerc a payé pour l’erreur de qualification, mais il y a place à l’amélioration et cela l’aura aidé à préparer Monte-Carlo. Il reste encore 17GP à faire et maintenant nous arrivons en Europe, en Espagne, où tout a commencé. A Barcelone, Ferrari avait fait rêver les Italiens. Dans quinze jours, nous aurons la confirmation que les hommes de Toto Wolff étaient vraiment cachés. N’oublions pas que Hamilton et Bottas avaient couvert la quasi-totalité du programme avec des pneus Medium.

Gian Carlo Minardi

http://www.minardi.it/gp-azerbaijan-il-punto-di-gian-carlo-minardi-ferrari-ha-due-problemi/

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Related posts

Formula Uno, dans l’ombre de Ferrari ré-édition avec photos

Camille Oger

Wolf Racing de Williams à Fittipaldi

Camille Oger

Ruf Automobile

Camille Oger

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies