Image default
Actualité Minardi

Giancarlo Minardi ′′ La victoire de Verstappen positive pour 2021 ′′

Nous sommes arrivés à la fin d’une saison qu’il était impensable de prévoir au début de l’année, mais la Formule 1 a su mettre en place un beau calendrier avec dix-sept grands prix dans lequel il a pu nous donner quelques bonnes courses et des moments importants, le tout encadré par une incroyable domination de Mercedes.

Même ce dernier rendez-vous a pu nous donner une belle émotion avec la pole position et la victoire de Max Verstappen devant les deux Mercedes de Bottas et Hamilton.

Une Red Bull en forte croissance en cette dernière course, ce qui est de bon augure pour l’année à venir. Seuls quelques problèmes de fiabilité, combinés au retrait dans le précédent gp causé par le contact de Leclerc avec Perez, ont privé le Néerlandais de la satisfaction de remporter le titre de vice-champion, mais en même temps sauvé la réputation de Bottas, qui a aujourd’hui payé un écart de 15 secondes.

Une fois de plus, Hamilton démontre ses qualités en conquérant fermement la troisième position, malgré un état de santé pas parfait dicté par le Covid-19. Le nœud du renouvellement de son contrat reste à résoudre. Un éventuel divorce créerait un véritable tsunami dans le cirque de la F1.

Un championnat qui a su nous donner la belle croissance de McLaren qui remporte le challenge contre Racing Point pour la troisième place, et une Renault qui monte comme en témoigne le meilleur tour marqué dans le dernier tour par Ricciardo.

Le seul point sensible est cette Ferrari. Elle ne peut pas dépasser la sixième place du championnat des constructeurs (jamais aussi mauvaise depuis 1980). Il y a beaucoup de travail à faire à Maranello et très peu de temps, compte tenu du fait que les jours d’essais hivernaux seront réduits à trois.

Gian Carlo Minardi

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Related posts

Hispania Racing Team (HRT), né Campos Meta, premier constructeur Espagnol de Formule 1

Camille Oger

Tout savoir sur l’entretien de la voiture

Loic

Minardi MCJ 86 Motori-Moderni, la GT de chez Faenza

Jean-Michel Boileau

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies