Formula Uno, dans l’ombre de Ferrari ré-édition avec photos

Deux ans déjà que nous sortions le livre « Formula Uno, dans l’ombre de Ferrari », consacré aux écuries italienne engagée en Formule 1. La réussite de Ferrari dans le grand bain du sport automobile a fait naître à chaque décennie des vocations, une véritable passion. Hélas, peu d’entre elles ont pu rivaliser avec la Scuderia.

De Maserati à Toro Rosso

Maserati avec deux titres pilotes et 9 victoires entre 1950 et 1957 a été longtemps le challenger de Ferrari. Les sœurs ennemies ont connu un destin similaire à leur début, puis Ferrari, mieux géré par Enzo Ferrari, a su passer les époques. Maserati a quitté la F1 et fait maintenant parti de la même alliance que Ferrari, Fiat Chrysler Automobiles. Un destin que connaîtront la Scuderia Lancia et Alfa Roméo. Cette dernière fait son retour en Formule 1 depuis quelques années sur les carrosseries de son ancien adversaire, Ferrari, et comme sponsor titre de l’écurie Sauber.

Benetton Formula est un cas à part, détenu par des Italiens, elle bat pavillon britannique, Benetton ayant racheté l’écurie Anglaise Toleman. Jusqu’en 1996 date à laquelle la famille Benetton décide de passer leur équipe sous pavillon italien, elle conservera l’identité sportive de sa devancière et remportera le titre constructeur en 95.

Le livre s’attarde longuement sur les petits constructeurs transalpin, souvent tombé dans l’oubli comme Osella, Cisitalia, Tecno ou encore Forti Corse. Un chapitre est bien sur consacré à l’aventure tragi-comique de la petite équipe Life Engines Racing en 1990 et son W12 maison. Quatorze non-pré-qualifications en quatorze tentatives. Une voiture aussi rapide qu’une Formule 3.

« Formula Uno, dans l’ombre de Ferrari », traite également de la Scuderia Minardi sans qui il n’aurait jamais été écrit. Le livre édité par nos soins et distribué par Atramenta est disponible en français en format e-book. Cette seconde édition comporte une véritable couverture et des photos pour illustrer chaque constructeur. Bonne lecture.

A propos de Camille Oger 74 Articles
Fan de F1 depuis ma plus tendre enfance, je découvre la Scuderia Minardi en 1997, une rencontre qui se transforme en histoire d’amour. De cet amour naît le site les minardistes portail francophone officiel Minardi en 2004. Blogueur à mes heures perdues, pilote karting, et auteur du livre Formula Uno, dans l’ombre de Ferrari.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire