Image default
Minardi

F1 |Gp USA, le point par Gian Carlo MINARDI « Mercedes Suprématie incontestée. Ferrari indéchiffrable »

La troisième dernière manche du championnat du monde de Formule 1 est allée aux archives des archives sous la bannière de Mercedes, protagoniste d’une suprématie jamais remise en cause avec Bottas qui a conquis d’abord la pole position puis la victoire et avec Hamilton qui a mis la main sur le sixième titre mondial.

Un grand prix qui doit faire réfléchir Ferrari, surtout en vue de la prochaine saison où nous n’aurons que de légers changements et ces dernières courses pourraient représenter une première conception des forces dans le domaine de la saison prochaine. Ferrari quitte Austin avec la quatrième place de Leclerc, mais paie un écart de plus de 52″ face au leader et avec le retrait de Vettel pour un échec. Définitivement un pas en arrière par rapport à ce que nous avons vu dans cette deuxième partie de saison. Un lourd zéro pour Vettel qui est maintenant en quatrième position au classement et derrière son coéquipier. Le classement de cette année pourrait affecter les hiérarchies au sein de l’équipe.

A Maranello, ils devront comprendre, entre autres, ce qui n’a pas fonctionné en particulier dans le premier relais où les deux pilotes ont payé un écart important par rapport à leurs concurrents directs Mercedes et Red Bull. Encore une fois, il est difficile d’interpréter ces pneus, qui présentent des différences minimes d’un composé à l’autre.

Encore un week-end positif pour Albon qui apporte des points importants avec une cinquième place après une course visant à la récupération, la Renault de Ricciardo et les deux pilotes McLaren. En qualifications, nous avons vu un bon compactage dans le temps, qui n’est donc pas respecté en course, avec seulement sept pilotes à pleine vitesse.

Dans quinze jours, la Formule 1 arrivera au Brésil, pour l’avant-dernière manche de la saison.

Gian Carlo Minardi

Related posts

Pierluigi Martini et Minardi au Sound of Engine de Suzuka

Camille Oger

Lamborghini, Mirko Bortolotti et une Minardi M191B en piste après 26 ans

Camille Oger

European Minardi, seul « écurie » à avoir roulé à Melbourne

Camille Oger

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies