Image default
Actualité

F1 | Gp Styrie, LE POINT DE GIAN CARLO MINARDI « MERCEDES SUR UNE AUTRE PLANETE. LECLERC l’ERREUR DE JUGEMENT ».

Que la Mercedes était sur une autre planète, nous l’avions déjà compris depuis un certain temps et depuis quelques années, mais ce week-end, ils ont fait preuve d’une incroyable suprématie, tant sur le sec que sur le mouillé.

Lors des qualifications, Lewis Hamilton a effectué un tour stratosphérique, laissant Max Verstappen à plus de 1″2 de secondes et son coéquipier à 1″4 de secondes, démontrant qu’en plus du DAS, il y a autre chose. Je suis de plus en plus convaincu qu’ils développent les roues arrière directrices.

En course, ils ont confirmé avec un Hamilton parfait qui a dominé la course du début à la fin, suivi par le retour de Bottas, qui a terminé devant Verstappen et Albon pour Red Bull. Ce dernier, pendant une bonne partie de la course, a réalisé des temps très rapides par rapport à son coéquipier, ne se réveillant que dans la dernière partie de la course lors de la bagarre avec Perez. Malheureusement, Verstappen n’a pas pu faire plus que cela.

Derrière Mercedes et Red Bull, nous assistons à un compactage positif des forces sur le terrain avec McLaren, Racing Point, Renault et Alpha Tauri qui nous donnent des finales de GP passionnantes, comme cela a été mis en évidence lors des essais hivernaux. Toujours un éloge à Lando Norris qui ramène à la maison une cinquième place très importante pour lui, mais aussi pour son équipe. Je suis sûr que ces gars nous donneront de bonnes courses.

La boulette de Charles Leclerc

Chapitre à part, Ferrari le mérite, qui a eu un week-end noir. À cette occasion, tant la voiture que les conducteurs n’ont pas été à la hauteur des attentes. Leclerc a fait une erreur d’amateur. Il est passé de héros à zéro en une seule semaine. Il est fort probable qu’une partie de la nervosité soit également due au manque de compétitivité de la voiture. Cependant, la situation est très grave, comme le montrent les résultats obtenus à Haas et Alfa Romeo, en dehors de la zone des points.

Les innovations introduites ici en Autriche n’ont pas fait un grand pas en avant, même si la course, c’est terminée trop tôt, fait défaut.

Retour sur les rails dans une semaine en Hongrie. Le rythme de la saison est soutenu.

Gian Carlo Minardi

http://www.minardi.it/f1-gp-stiria-il-punto-di-gian-carlo-minardi-mercedes-stratosferica-leclerc-dalle-stelle-alle-stalle/

Related posts

Passe de deux pour Scott Dixon

Camille Oger

Gruppo Peroni Race à Imola, Ingo Gerstl domine

Camille Oger

24 h du Mans 2018, Minardi dans l’ombre

Camille Oger

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies