F1 | Gp Italia, LE POINT de Gian Carlo MINARDI « Leclerc est un leader ».

F1 | Gp Italia, LE POINT de Gian Carlo MINARDI « Leclerc est un leader ».

8 septembre 2019 0 Par Camille Oger

Double victoire pour Charles Leclerc qui, avec beaucoup de sang froid et de détermination, a rejeté pendant 53 tours toutes les attaques de Hamilton avant, et Bottas dans la finale menant les deux pilotes Mercedes à faire quelques erreurs.

Même dans ses deux affrontements, il a montré qu’il connaissait très bien les règles du jeu, surtout à l’occasion de l’attaque de Lewis Hamilton, l’Anglais étant long au freinage. C’était absolument fantastique du 32e au 42e tour où il a constamment réalisé son meilleur tour.

Charles Leclerc nouveau leader chez Ferrari ?

Il s’agit certainement d’un talent et d’un futur Champion du Monde, dont on ne découvre pas seulement le potentiel au cours des deux dernières semaines où il a remporté deux Grands Prix, car c’est son CV qui parle. Dans les formules de promotions, il prenait tout ce qu’il y avait à gagner. La FDA doit être applaudie et, de concert avec l’École fédérale (ACI-CSAI), elle met en œuvre un programme solide.

Il est indéniable que nous sommes face à une première tentative et que chez Ferrari, ils vont devoir revoir leur stratégie. Avec ce succès, il a éclipsé et rendu la tâche difficile à Vettel, qui n’est pas le protagoniste d’une, mais de deux erreurs très graves et inexplicables.

Antonio Giovinazzi, avec une course solide qui s’est terminée à la neuvième place et dans la zone des points, il a racheté l’erreur commise en Belgique, grâce à un feedback chronométrique constant.

Prochaine étape, Singapour, une piste qui sera plus compliquée pour Ferrari et qui devrait redonner le sourire à Red Bull qui peut s’attendre avec confiance au solide retour de Verstappen (partie dernier, il est arrivée en huitième position) et à la belle course de Albon.

 

Gian Carlo Minardi

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

http://www.minardi.it/f1-gp-italia-il-punto-di-gian-carlo-minardi-leclerc-e-ferrari-concedono-il-bis/