Image default
Minardi

F1 | Gp Australie, MINARDI « Jeudi, le premier défi »

Et bien nous voilà, entre controverses et inconnues, toutes les équipes sont arrivées en Australie, étape du premier tour d’une saison longue et exigeante, même avec le facteur inconnu de « COVID 19 » .

Malgré la fermeture de l’Albert Park Hotel près de la piste et la mise en quarantaine du personnel après avoir enregistré son premier cas positif à « COVID 19 », le week-end de course est toujours confirmé même si le Premier ministre de l’État de Victoria admet que tout pourrait changer en un instant.
Les équipes et les pilotes sont arrivés à Melbourne après seulement six jours d’essais, ce qui n’est pas suffisant pour définir les forces en présence sur le terrain, mais assez pour alimenter diverses controverses.

La première course de la saison se déroulera jeudi, la Fédération étant appelée à effectuer la première vérification la plus complexe et la plus approfondie de la régularité de toutes les voitures. Les éventuelles controverses pourraient partir de là.

Sous la loupe, il y a la Mercedes championne du monde, avec Red Bull à qui l’on pourrait demander, selon le règlement, une explication sur l’adhérence du support arrière que la FIA avait retenu l’année dernière pour la régularité mais aussi Racing Point, le « clone » bien construit de la Mercedes 2019 qui a surpris à Barcelone.

Les vérifications seront également le terrain d’essai pour savoir s’il y a eu une fin à l’accord secret entre la Fédération et Ferrari que les sept équipes sans moteur Ferrari n’ont pas apprécié avec le Marko de Red Bull qui a utilisé la dureté à l’égard de la FIA.

Les controverses mises à part, Melbourne sera l’occasion de faire le point et de comprendre les véritables forces en présence sur le terrain. A Barcelone, nous avons assisté à un compactage très intéressant du terrain avec toutes les voitures enfermées dans un espace d’à peine 1’15 ». Et si c’est le cas, nous nous attendons à une grande bagarre. Mercedes est toujours l’équipe à battre, même si la fiabilité est un facteur inconnu. Nous verrons quelle sera la réaction des RP’s Perez et Stroll.

Nous nous attendons à un week-end plein d’incertitudes, notamment sur le plan météorologique, avec une pluie attendue vendredi mais un dimanche ensoleillé. La seule certitude concerne les pneus, les mêmes que la saison dernière, avec les équipes qui ont pratiquement confirmé leurs stratégies pour 2019. Ferrari et Red Bull ont opté pour 9 jeux de C4 Softs, comme la saison dernière et avec Mercedes qui en aura 10 de disponibles, soit un de plus qu’en 2019.

Il s’agit d’une piste de traction et de freinage avec peu d’adhérence puisqu’il s’agit d’un asphalte purement routier qui pourrait facilement voir l’entrée de la voiture de sécurité.

En bref, il y a toutes les conditions pour vivre un week-end agréable et plein de rebondissements. Les qualifications commenceront à 7h00 et le Grand Prix à 6h10 (heure italienne en direct sur Sky Sport F1 HD).

Gian Carlo Minardi

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Related posts

Grands Prix des Etats-Unis, le week-end des  » premières fois  » par Gian Carlo Minardi

Camille Oger

Albers et Stoddart 5 ans déjà

Jean-Michel Boileau

European racing F1x2 ex-Arrows/Minardi présentation de la version 2018

Camille Oger

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies