Dur retour à la réalité pour Faenza

Paul Stoddart, Melbourne 2018

Ce week-end avait lieu le premier Grand Prix de la saison 2018 de Formule 1 à Melbourne en Australie. Si les F1-Biplace de Paul Stoddart ont brillé en piste, il en va-tout autrement des Toro Rosso de Faenza. Malgré de très bons essais hivernaux sans casse mécanique et avec une performance correct, les voitures de la petite Scuderia italienne sont rentrées dans le rang en Australie.

L’équipe née Minardi en 1980 et rachetée par Red Bull fin 2005, a connu l’une de ses pires courses depuis la saison 2006. Les essais d’intersaison s’étaient passé sans casse moteur du côté de Honda Racing, hélas Pierre Gasly en a été victime en course lors de la première manche de la saison. Brendon Hartley, son équipier termine dernier à une anonyme 15e place loin d’une équipe bénéficiant du statut d’équipe usine.

« C’est décevant que Pierre Gasly ait dû abandonner au 15e tour avec un problème de MGU-H. Nous allons devoir étudier la cause précise de l’abandon et nous aurons quelques jours de travail pour nous assurer que le problème ne se répète pas à la prochaine course. Brendon a été régulier après son arrêt anticipé suite à un plat sur le pneu, mais il n’a pas pu progresser à cause des dépassements difficiles. » à déclaré Toyoharu Tanabe de chez Honda.

Pierre Gasly : « Ce n’est pas un bon début de saison. Après le virage 12, le moteur s’est simplement arrêté. Il s’est redémarré mais j’étais lent et je ne pouvais pas passer de vitesse. J’ai essayé de revenir aux stands et on m’a demandé de m’arrêter. C’est dommage, car nous n’avions rien fait de mal en essais. Je pense que tout le monde est déçu de rencontrer un problème au premier Grand Prix mais nous devons voir le positif et les leçons apprises. »

Brendon Hartley : « J’ai bloqué les freins dans le premier virage au départ et j’ai fait un plat sur le pneu, donc je n’avais pas le choix et j’ai dû m’arrêter car c’était l’un des pires plats que j’ai pu avoir sur mes pneus. Lors du second relais, j’ai eu une crevaison et c’était terminé à ce moment. Je pense que j’avais quelques dégâts à l’arrière et j’ai piloté toute la course tout seul. Il était trop compliqué de viser les points aujourd’hui. »

Rendez-Vous à Bahreïn pour la seconde manche de la saison dans 15 jours.

A propos de Camille Oger 53 Articles
Fan de F1 depuis ma plus tendre enfance, je découvre la Scuderia Minardi en 1997, une rencontre qui se transforme en histoire d’amour. De cet amour naît le site les minardistes portail francophone officiel Minardi en 2004. Blogueur à mes heures perdues, pilote karting, et auteur du livre Formula Uno, dans l’ombre de Ferrari.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*