Image default
Actualité

Antonio Giovinazzi aurait du avoir sa chance chez Ferrari

Pourquoi une telle affirmation ? En France, nous avons milité, « trollé » sur les réseaux pour avoir un Français chez Renault, nous l’avons Esteban Ocon. Pour les Italiens, c’est le même constat, un pilote transalpin dans une Ferrari, ils attendent cela depuis des années.

Antonio Giovinazzi est un pur produit de l’ACI (équivalent de la FFSA). Giancarlo Minardi, travail pour l’ACI à la promotion des jeunes talents italiens. Il est en lien avec la Scuderia Ferrari don est issus Antonio Giovinazzi. Pour lui, la Scuderia aurait dû lui donner sa chance. Sa seconde partie de saison 2019 plaide pour lui, il a dominé Kimi Raïkkönen.

Le patron de l’ancienne Scuderia Minardi valide néanmoins le choix de Carlos Sainz Jr par Ferrari. En revanche, il balaie d’un revers l’idée de course qualificative. Pour lui, la F1 doit rester la F1.

« J’aurais donné sa chance à Giovinazzi, pour protéger le sentiment patriotique de l’Italie en ces temps historiques. Je ne veux pas qu’on se méprenne. Le choix de Sainz est la bonne direction, je leur ai même conseillé de le prendre dans leur académie il y a une dizaine d’années. »

Giancarlo Minardi

Ferrari a Leclerc, et avec Sainz, ils ont un élément solide qui pourra ramener la voiture à l’arrivée. Je répète que j’étais pour Giovinazzi pour son aspect tricolore, mais je comprends ceux qui ont pris cette décision. »

« Je serai direct, si Seb continue de courir en 2021, ce sera difficile à gérer pour Ferrari car il voudra prouver qu’il est encore un pilote de pointe. S’il décide d’arrêter fin 2020, ce sera plus facile. »

C’est une blague ? Je comprends le désir de divertir, mais ce n’est pas un cirque. C’est comme demander à la Juventus de partir avec dix points de retard. »

« Sans parler d’Enzo Ferrari, rappelons-nous que le sport automobile est une compétition, de la passion et de la technologie. Si nous le transformons en loterie, autant arrêter. » Giancarlo Minardi.

Related posts

Red Bull Racing

Camille Oger

Boss GP : Assen, Johann Ledermair vainqueur de la course 1, Ingo Gerstl dans la seconde

Camille Oger

F1 | Gp Grande-Bretagne, LE POINT de Gian Carlo MINARDI « Leclerc extraordinaire sur Gasly mais les pneus sont toujours un facteur inconnu ».

Camille Oger

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies