La 56e édition des 24H de Daytona aura lieu les 27 et 28 janvier prochains. C’est l’une des courses les plus mythiques aux Etats-Unis et une épreuve majeure dans le monde de la course automobile. Elle ouvre traditionnellement la saison de l’endurance.
C’est l’épreuve principale de l’IMSA, championnat américain d’endurance, l’équivalent des 24H du Mans pour le championnat du Monde (WEC). Comme pour les 24H du Mans, des équipes ne participants pas au championnat IMSA s’engage uniquement pour cette épreuve. Ainsi des équipes évoluant en WEC s’alignent pour la course, la saison passée, Aston Martin Racing était engagée sur une partie des épreuves IMSA dont les 24H de Daytona.
Quatre catégories, P (prototype), PC (prototype challenge), GTD (GT Daytona), GTLM (GT Le Mans). C’est Porsche qui détient le record de victoire dans cette épreuve avec 18 victoires devant Riley 10 et Ferrari 5.
Cette année, tous les regards seront tournés vers Fernando Alonso. Le pilote de Formule 1 chez Mclaren, s’engagera pour la première fois sur cette épreuve majeur. Après avoir couru les 500 miles d’Indianapolis sur une Dallara-Honda du Andreti Racing avec le soutien de Mclaren en 2017, il s’attaque aux 24H de Daytona avec United Autosports et une Ligier JS P217 LMP2. Le but de l’Espagnol, se faire plaisir, étoffer son palmarès et se préparer pour les 24H du Mans son prochain objectif, et ce, dès 2018 peut-être.

Related posts

Puce de performance attention aux arnaques

Camille Oger

Le sport automobile durement touché par la pandémie ?

Camille Oger

Lotus Cars

Camille Oger

Ecrivez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Cookies