Le mois de juin est synonyme d’arriver de l’été, mais aussi pour les fans de sports automobiles des 24 h du Mans. La 86e édition aura lieu les 16 et 17 juin prochains. Le constructeur tenant du titre au général, Porsche, aura bien du mal à garder sa couronne n’étant plus engagée qu’en LM GT Pro, en revanche la victoire de catégorie est prenable pour la marque la plus titrée de la célèbre course de 24 h.


La Scuderia Minardi ne, c’est jamais engagé lors de cette célèbre course, que ce soit comme préparateur dans les années 70, écurie ou constructeur jusqu’à aujourd’hui. Par contre bon nombre de pilotes passé par la petite Scuderia de prêt ou de loin, se sont engagés et seront cette année encore de la partie.

Une équipe avec un logo « hommage » et plusieurs anciens pilotes Minardi engagés

Pedro Lamy, pilote d’essai Minardi F1 en 1994 puis titulaire lors des deux saisons suivante sera une nouvelle fois au départ. Le portugais est à sa 19e participation. Cette année, il sera une nouvelle fois engagé par Aston Martin Racing sur la Vantage GTE n°98 en LM GT AM. Il fera équipe avec Paul Dalla Lana et Mathias Lauda fils du triple champion du monde de F1.

Dans la même catégorie de Lamy, mais cette fois sur Ferrari 488 GTE pour l’équipe Spirit of Race n°54, on retrouvera Giancarlo Fisichella pilote Minardi en 1996. Pour sa 9e participation, il fera équipe avec Thomas Flohr et Francesco Castellacci.

Engagé par Minardi en 2004 dans le championnat du monde de Formule 1, resté célèbre pour son engueulade à la radio avec son patron, Paul Stoddart, Gianmaria Bruni prendra le départ cette année avec Porsche. Après une année à rongé son frein comme pilote d’essai, Ferrari faisant un blocage contractuellement. En effet, l’italien roulait pour le cheval cabré depuis 2008. Lors de l’édition 2017, il a passé la course dans le garage à regarder ses équipiers rouler Ferrari acceptant de ne le libérer qu’a la condition qu’il ne soit titulaire qu’en 2018. Il sera l’un des pilote officiel Porsche GT Team sur une 911 RSR n°91 en LM GT Pro. À ses côtés Richard Lietz et Frédéric Makowiecki.

Face à Bruni et à l’équipe Porsche GT Team, Ferrari aligne AF Corse l’équipe qui gère officiellement le programme endurance de la marque de Maranello. Sur l’une des Ferrari 488 GTE EVO, la n°71, nous retrouverons Davide Rigon, pilote passé par le management Minardi, ayant remporté le titre F 3000 avec Minardi et GP Racing en 2007. Il roulera avec Sam Bird et Miguel Molina.

En LMP2, aucun ancien pilote Minardi, mais Frits van Eerd patron et pilote de Racing Team Nederland, grand ami de Gian Carlo Minardi. Le logo de l’équipe est d’ailleurs un hommage à l’équipe italienne. Frits van Eerd a également remporté la course de Monza 2016 avec une Minardi PS04B de sa collection lors d’une manche du championnat Boss GP. Cette saison, il courra avec cette même voiture lors de plusieurs courses du championnat Boss GP. Le Néerlandais est ainsi un des rares pilotes à avoir remporté une course avec une Minardi. Le patron-pilote roulera avec ses compatriotes, Giedo Van der Garde et Jan Lammers.

Dans la catégorie reine, amputée de Porsche et Audi, Toyota seul équipe Hybride LMP1 fasse à quatre constructeurs privés et cinq équipes pourra compter sur l’un des anciens pilotes Minardi les plus célèbre. Fernando Alonso, qui a roulé pour Minardi en 2001, est bien résolu a décrocher la triple couronne, F1/Monaco-Le Mans-500 miles d’Indianapolis. Le double champion du monde de F1 et vainqueur à Monaco s’attaque cette année au double tour d’horloge avec Toyota aux côtés de Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima dans la n°8.

Dans la catégorie LMP1, nous pourrons également encourager Stéphane Sarrazin auteur d’un Grand Prix du Brésil 1999 avec Minardi. Le pilote français roule cette année pour SMP Racing sur une voiture maison la BR Engineering BR1 à moteur AER. Voiture conçue en partenariat avec Dallara. Au sein de la n°17, il aura comme co-équipiers, les Russes Egor Orudzhev et Matevos Isaakyan.

Un jour, nous aurons peut-être le bonheur de voir une voiture engagée ou soutenu par Minardi sur cette célèbre course, pour rappel, Minardi a dessiné un projet de GT-Proto Groupe C pour la saison 1986. La MCJ 86 à moteur Motori Moderni. Le projet ne dépassa pas celui de la planche à dessin. « Forza » à tous les anciens de chez Minardi engagé cette année encore.

Laisser un commentaire